En famille·Petits gestes écolo-bio

Nos bonnes résolutions vertes : le bilan 2 ans après

2 ans ! Voilà déjà deux ans que j’ai publié la liste de nos bonnes résolutions écologiques. Je crois qu’il est plus que temps de faire un petit bilan de tout ça pour voir le chemin parcouru et surtout compléter cette liste pour continuer de nous améliorer.

light-bulb-984551_1920

Je dois bien avouer que depuis deux ans, j’ai parfois l’impression que le combat est perdu d’avance tant je trouve que les choses avancent lentement dans ce domaine. Je sais bien aussi que même en ayant la volonté de faire mieux on est parfois tellement pris par le quotidien que l’écologie passe au second plan, mais certaines pratiques me révoltent intérieurement.

Récemment c’est une publicité vantant des billets d’avions à l’autre bout de l’Europe pour un weekend, à quelques dizaines d’euros seulement, qui m’a fait bondir, une autre fois c’est ce conducteur juste devant moi qui jette son mégot de cigarette sur le bas-côté, machinalement, ou encore cette famille à la caisse du supermarché dont le chariot est rempli de sodas, pizzas surgelées et autres gâteaux apéros industriels.

J’ai parfois l’impression d’être devenu une extrémiste et pourtant je sais que nous aussi, nous sommes loin d’être parfaitement vertueux. Je sais que notre voyage annuel aux Antilles pèse lourd en termes de bilan carbone, nos deux voitures sont toujours des diesels et notre maison n’est pas encore au top en termes de performance énergétique.

Parfois même, je complexe en discutant avec certaines de mes copines qui font leurs produits ménagers maison, qui n’achètent quasiment plus que du vrac, ou encore quand je lis des articles de blog-copines aux talents multiples qui sont devenus mes exemples pour leur démarche zéro déchet !

Alors j’ai eu envie de réactualiser notre liste, classée par grandes catégories, pour faire un bilan en ce début d’année et de décennie. Comme dans mon article initial, certains points sont déjà totalement mis en œuvre, d’autre partiellement et enfin les autres restent encore à réaliser. Et pour compléter et aller un peu plus loin, j’ai également ajouté de nouveaux objectifs pour les mois à venir.

Alimentation :

  • Consommer au maximum local : deux ans après je peux désormais passer cette ligne en vert. En effet, les courses hebdomadaires sont réalisées en très grande majorité dans un magasin de producteurs (fruits et légumes, viandes et fromages), et pour ce que nous continuons à prendre en grande surface, nous privilégions systématiquement les produits régionaux ou français.
  • Consommer au maximum bio : C’est toujours et même plus encore d’actualité, je n’achète quasiment plus aucun produit non bio, que ce soit pour l’alimentation, l’entretien de la maison ou les cosmétiques.
  • Consommer des fruits et légumes de saison : C’est également toujours un voyant vert, nous essayons chaque saison de faire découvrir de nouvelles saveurs aux filles, et ce point-là n’est vraiment pas une contrainte !
  • Acheter le moins possible d’aliments transformés et donc cuisiner plus : même si nous avons fait des efforts, cette ligne reste en orange. En effet, nous ne consommons jamais de plats industriels tout prêts et nous faisons la cuisine tous les jours, les confitures, les pizzas ou les purées de Bébinette sont systématiquement maison mais l’objectif serait désormais de faire nos yaourts, de faire plus régulièrement du pain et surtout de trouver une alternative aux biscuits certes bio mais toujours industriels (et bien trop souvent sur emballés à mon goût) du gouter. J’espère également arriver à faire des conserves de légumes. Je mise aussi sur les travaux que nous envisageons pour 2020 dans notre maison pour m’améliorer (nouvelle cuisine et cellier).
  • Faire notre compost : Je peux désormais passer ce point en vert, depuis l’été 2019, nous avons installé un composteur dans le jardin et nos plantes devraient profiter de cet engrais naturel dès l’été prochain.
  • Réduire notre consommation de viande : Je laisse également cette ligne en orange. Même si pour ma part ma consommation de viande a certainement un peu baissé, mon mari et mes filles restent encore de grands amateurs de bonne viande. Pour compenser, nous l’achetons exclusivement locale, à des producteurs dont nous connaissons la façon de travailler. J’espère petit à petit introduire un jour végétarien systématique par semaine.
  • Remplacer la cafetière à dosette par une cafetière avec café en grain : Fait également depuis l’été 2019, et le goût est aussi au rendez-vous : je trouve vraiment le café fraichement moulu nettement meilleur.
  • Acheter les produits secs en vrac (pâtes, riz, farine…) : C’est le gros axe d’amélioration pour nous. Nous n’achetons en vrac que très rarement. Ni le magasin de producteur ni le supermarché où nous faisons nos courses ne proposent de vrac. J’ai néanmoins récemment découvert que le second supermarché sur notre commune propose beaucoup plus de choix de côté-là, je vais donc très certainement revoir mes habitudes

 

vegetable-basket-349667_1920

Soins :

  • Utiliser du shampoing solide ou bio : toujours ok
  • Utiliser un produit de douche solide ou bio : également toujours d’actualité pour toute la famille
  • Utiliser des cotons tiges biodégradables ou un oriculi : ok aussi, même si l’étape suivante serait d’adopter définitivement l’oriculi
  • Utiliser des brosses à dents en bambou et du dentifrice bio : ma brosse à dent est en plastique recyclé, celle que j’ai en réserve en bambou avec possibilité de changer seulement la tête. Les brosses à dents des filles sont également à tête remplaçable et notre dentifrice est bio. Néanmoins cette ligne reste en orange : Mister M. dont les dents sont particulièrement sensibles n’a pour l’instant pas encore réussi à trouver la brosse et le dentifrice qui lui conviennent sur le long terme. A suivre donc…
  • Utiliser des cosmétiques bio (crème hydratante, démaquillant, maquillage…) : Cette ligne est désormais bien verte, toute la famille est maintenant passée aux cosmétiques bio, du maquillage au déodorant en passant par la crème pour les mains.
  • Fabriquer et utiliser des cotons démaquillants lavables : ce point est passé au vert depuis l’été 2018, nous n’utilisons désormais plus que des cotons démaquillants et débarbouillettes lavables, cousus maison pour la majorité.
  • Fabriquer et/ou utiliser des protections hygiéniques lavables : Je passe cette ligne en orange, car même si je n’ai pas encore sauté le pas vers les serviettes hygiéniques lavables, j’ai néanmoins remplacé mes protections par une versions plus écologique, en coton bio. Je vais également regarder du côté des culottes menstruelles dont le principe me tente bien.
  • Être un peu plus attentifs à la provenance et aux matières des vêtements : ce point passe désormais à l’orange car même s’il reste encore pas mal de travail, nous avons beaucoup plus acheté sur Vinted et en vide grenier pour les filles et certaines pièces de ma garde-robe ou de celle de Mister M. sont désormais de confection française et durable.

 

zero-waste-4221633_1920

Enfants :

Dans cette catégorie, peu de changement, tout était déjà validé il y a deux ans et nous avons continué sur la lancée. A Noël dernier par exemple, l’intégralité de la liste des filles était de fabrication française et/ou écoresponsable. Et nos proches ont joué le jeu en respectant nos souhaits, même quand ils ont acheté des petites choses qui n’étaient pas sur la liste. Nous avions également demandé de rester raisonnable sur la quantité de cadeaux mais je dois bien avouer que sur ce point là par contre nous avons fait chou-blanc : les 3 petites cousines ont été honteusement gâtées !

  • Utiliser des couches lavables à la maison, chez nounou et à la crèche
  • Utiliser des couches écologiques pour les sorties
  • Fabriquer et utiliser des lingettes lavables
  • Utiliser des produits de soins bio
  • Acheter des jouets en bois, fabriqués en France ou d’occasion

 

Diapositive11

Maison :

  • Mettre des mousseurs sur tous les robinets : hum hum, ce n’est toujours pas fait, et à vrai dire je crois que nous avions complètement zappé ce point ! A faire donc…
  • Utiliser des produits d’entretien bio (lessive écologique, vinaigre blanc…) : ici nous passons au vert. Désormais, les produits d’entretiens sont du vinaigre ménager, du bicarbonate de soude, du percarbonate ou des cristaux de soude. La lessive est une lessive écologique compatible avec mes couches lavables et nous sommes passés aux tablettes lave-vaisselle écologiques.
  • Remplacer les boites en plastique par des contenants en verre : fait, j’ai remplacé l’ensemble de mes tupperwares par des boites en verre.
  • Coudre un rouleau d’essuie-tout lavable
  • Utiliser des bee-vrap en remplacement du film plastique
  • Réisoler les combles de la maison : réalisé en partie seulement, nous avons l’intention de solder ce point en même temps que nos travaux d’extension en ossature bois, prévus courant 2020.
  • Remplacer la porte d’entrée par une mieux isolée : même chose pour ce point, la porte d’entrée sera déplacée et remplacée lors des travaux.
  • Louer une caméra thermique pour détecter les points faibles de l’isolation de notre maison : ici encore, une étude thermique complète va être réalisée dans les mois à venir dans le cadre de nos travaux 2020 et le remplacement des dernières menuiseries d’origine est également prévu.
  • Changer notre insert de cheminée par un plus performant : idem ici encore. Nous allons très certainement opter pour un insert à granules qui chauffera également l’extension.
  • Réduire notre consommation de chauffage électrique : ce sera normalement la conséquence directe du changement d’insert. Nous avons par ailleurs déjà remplacé nos radiateurs par des plus performants à l’automne 2019 et ils sont pilotables via une application qui nous permet de mieux gérer notre consommation électrique.
  • Éteindre les appareils électriques en veille : nous avons commencé à nous équiper de prises connectées mais c’est encore un point à améliorer.
  • Être vigilants sur la provenance des matériaux utilisés pour nos travaux : ce point fait partie des recommandations que nous avons transmises à notre architecte et au constructeur. Nous allons essayer d’y veiller au maximum.
  • Privilégier le mobilier et l’électroménager fabriqués en France : Ce point est toujours d’actualité, nous avons d’ailleurs tous adopté le mobile reconditionné en France, grands-parents y compris !
  • Privilégier le mobilier en bois massif : Nous continuons d’être attentifs à ce point, le lit cabane de la Biscotte est fait maison en bois brut, nous avons également remplacé notre table de salle à manger par une en bois issu de forêts gérées durablement. Nous avons fabriqué nous-même notre salon de jardin et la balançoire des filles en bois de palette. Et les nichoirs à oiseaux fabriqués par Mister M. et la Biscotte en bois de palette, ça compte ?
  • Installer un système de récupération d’eau de pluie pour l’arrosage

 

nature-3294632_1920

Loisirs et divers :

  • Privilégier les destinations de vacances proches, sans voyage en avion, notre voyage annuel aux Antilles dans ma belle-famille plombant déjà suffisamment notre bilan carbone.
  • Trier et supprimer plus régulièrement nos mails
  • Mettre un autocollant stop pub sur notre boite aux lettres
  • Privilégier au maximum le train pour les trajets domicile-travail de Mister M. et télétravailler plus régulièrement pour nous deux

 

Voici donc notre bilan début 2020. Les choses ont progressé mais les points à améliorer sont encore nombreux. Je mise quand même beaucoup sur les travaux que nous allons engager dans notre maison pour améliorer les choses, notamment en termes de consommation électrique.

Et maintenant je serais curieuse d’avoir votre avis, trop ou pas assez ambitieuse cette liste ? Pour ma part j’ai du mal à trancher !

 

Crédit photos: Pixabay et photos personnelles

15 commentaires sur “Nos bonnes résolutions vertes : le bilan 2 ans après

  1. Bravo ! Je suis impressionnée par ta liste, elle est très complète et vous avez déjà (ou êtes sur le point d’) atteint beaucoup d’objectifs. De notre côté, j’achète et revends pour les enfants sur Mamikreisel (le Vinted allemand), nous consommons majoritairement bio et commandons chaque semaine les fruits et légumes à un maraîcher local. Par contre, nous n’achetons rien en vrac car ce n’est pas proposé dans les supermarchés vers chez nous, nous ne faisons pas nous-mêmes les produits d’entretien et la petite a des couches jetables. J’avoue que ce ne sont actuellement pas mes priorités.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 En fait j’ai été agréablement surprise en reprenant cette liste de voir que les choses avaient quand même pas mal évolué en 2ans ! Pour le vrac je te rejoins, pas de magasin vraiment bien fourni à proximité donc ça n’aide pas. Pour les couches, honnêtement, maintenant que j’ai l’habitude ça roule, mais nous restons sur les lavables écologiques en WE/vacances.

      Aimé par 1 personne

  2. Waouh! Quel bilan, vous avez bien travaillés je trouve 🙂
    Petite question : vous utilisez quoi en déo ? Les déo bio que j’ai testé ont une tenue pas satisfaisante (il faut dire que je deviens aussi de moins en moins assidue à la tonte des poils XD ).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! J’étais finalement moi même assez surprise du chemin parcouru parce que beaucoup de choses se sont faites petit à petit sans révolutionner notre quotidien. Pour le déo, nous ne sommes pas encore vraiment au point : Mister M. est resté sur un spray bio. De mon coté j’en ai testé plusieurs en déo-bille, solide ou crème mais rien de satisfaisant en terme d’efficacité pour l’instant. Je continue donc de chercher !

      J'aime

  3. Eh bien, cette liste a le mérite d’être très complète et de donner des idées ! Ici nous sommes plutôt axés sur le zéro déchet, mais il y a des ratés et pour la consommation d’eau et d’électricité, on pourrait aussi améliorer des choses.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est difficile de tout changer d’un coup. Chez nous aussi les choses se font progressivement. Je pense que finalement l’aspect écologique et la démarche zéro déchet se rejoignent 🙂

      J'aime

  4. Bravo c’est énorme déjà !
    je suis mitigée quand aux voyages en avion, pour ma part …. Certes, ce n’est pas écolo. MAIS c’est pas un long voyage familial / an qui pollue le plus, face au commerce international et aux voyages éclairs (un weekend seulement …). Disons que je relativise l’avion de cette manière. Si tout le monde s’en tenait à 1 voyage en avion par an, la planète s’en porterai déjà super bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 🙂
      Pour les voyages en avion, nous ne sommes pas catégoriques non plus mais étant donné que nous partons (par choix bien évidement) une fois par an aux Antilles et que Mister M. prend aussi régulièrement l’avion pour le boulot, nous essayons de privilégier les destinations proches pour les vacances. Et finalement il y a tellement de choses sympa à voir à quelques heures de route que nous sommes loin de nous ennuyer 😉
      Disons que ce qui me dérange, c’est plutôt le concept des weekend éclairs à l’autre bout de la planète ^^

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s