Dans ma tête

Notre projet d’éducation

Cette semaine j’ai choisi de partager avec toi un petit projet qui me trotte dans la tête depuis quelques temps : aujourd’hui nous allons parler « projet d’éducation » ! Cet article est encore une ébauche, les détails viendrons plus tard, mais je voulais poser ici les bases de tout ce qui tourne dans ma tête, espérons que cela libèrera un peu d’espace sur le disque dur 😉

Il va de soi que cela ne reflète que NOTRE façon de voir les choses, et que, bien évidemment, je n’entends donner de leçon à personne mais au contraire je suis ouverte à découvrir d’autres façons de faire.

 

Pendant ma grossesse et après la naissance de la Biscotte, je crois qu’avec Mister M. nous ne nous sommes jamais vraiment posé la question de l’éducation que nous voulions donner à nos futurs enfants. Non pas que le sujet ne nous ait pas semblé important, bien au contraire, mais pour nous les choses étaient simples : nous appliquerions peu ou prou les principes et essaierions de transmettre les valeurs qui nous accompagnent au quotidien. Bref, des généralités sur la gentillesse, le partage, la non-violence… Mais nous n’avons jamais vraiment discuté du fond, de la mise en pratique.

Je crois que finalement c’était un peu abstrait pour nous. Quand on est enceinte ou même avec un bébé de quelques mois, finalement il n’y a pas grand-chose à faire côté éducation. Bien sûr, il y a l’amour transmis par les gestes, les mots murmurés à l’oreille, les petits bisous dans le cou qui donnent le ton. Bien sûr, je savais que je voulais très tôt parler à mon bébé, lui expliquer le monde qui l’entoure. Mais les premiers mois, il n’y a pas beaucoup de répondant en face, pas de contestation ni de « caprices » malgré ceux que peuvent en dire certains.

C’est plutôt vers les six mois de la Biscotte que cette histoire d’éducation a commencé à me trotter dans la tête et à me questionner de plus en plus au gré de mes lectures bloguesques. Au risque de m’y perdre parfois un peu, j’ai énormément lu sur ces sujets et nous avons commencé à en discuter avec Mister M.. Pour être tout à fait honnête, je crois qu’il se pose quand même moins de questions que moi (en même temps ce n’est pas tellement difficile, me direz-vous…) mais le sujet l’intéresse tout de même beaucoup.

Peu à peu les choses se sont affinées et l’idée d’écrire d’abord juste pour nous, puis ensuite sur le blog, une sorte de « projet d’éducation » à commencer à germer dans ma tête. Un peu comme un projet de naissance que l’on rédige avant son accouchement, pour poser noir sur blanc ce que l’on souhaite, ce que l’on ne souhaite pas et surtout pour, dans les moments de doute, se rappeler du chemin que l’on a choisi et de pourquoi on l’a choisi.

Cela ne veut pas dire qu’on ne changera pas d’avis en cours de route, bien évidement il y a même des chances que les choses évoluent, avec les enfants qui grandissent ou la fratrie qui s’agrandit par exemple. Mais au moins les choses seront posées là.

Aujourd’hui ce n’est qu’une ébauche que je compte étoffer au fil du temps, en affinant certaines idées, en en ajoutant ou en supprimant d’autres. Je compte, par la suite, développer bien plus en détail chaque point, et si ça vous intéresse, je pourrais régulièrement partager avec vous le détail de ces grandes thématiques. Je suis sûre que vos commentaires vont aussi m’aider à enrichir le tout.

Diapositive1

Alors voici les grandes lignes de ce projet d’éducation :

L’éducation bienveillante et positive

C’est un thème très à la mode, que l’on voit un peu partout. L’omniprésence de Dolto et Montessori m’a poussé à me renseigner. Je ne suis pas une adepte à tout prix de l’éducation bienveillante, surtout quand elle se transforme justement en absence de bienveillance envers les parents. Je suis tout à fait consciente aussi qu’appliquer ces principes 100% du temps est impossible. Mais plusieurs choses ont retenu mon attention, et nous essayons de les mettre en place à la maison, plutôt avec succès d’ailleurs, depuis quelques temps déjà.

  • Proscrire la violence physique.
  • Désamorcer les conflits par la parole : calmer, tenter de comprendre le problème, donner une solution alternative. Toujours prendre en compte les émotions de l’enfant sans minimiser son ressenti.
  • Faire attention à nos tournures de phrases : remplacer les «Ne prends pas l’escalier, tu vas tomber » par « Attends-moi, je viens t’aider à descendre l’escalier » ou bien « Tu as renversé ton verre, tu es vilaine » par « Tu as renversé ton verre et maintenant nous allons devoir nettoyer. Je ne veux pas que tu recommences » par exemple.
  • Ne recourir à la punition qu’en dernier recours et proscrire les punitions du type mise au coin ou privation de dessert qui sont, à mon avis plutôt contre-productives.
  • Inciter l’enfant à réparer lui-même en cas de bêtise, si c’est à sa portée.
  • Et surtout EXPLIQUER, ne pas imposer une action sans expliquer son but au préalable.

L’importance du langage et de la lecture

Il a toujours été évident pour moi que le langage et, par la suite, la lecture était fondamentaux dans l’éducation que je souhaitais donner à mes enfants. Je suis convaincue qu’un enfant à qui on parle beaucoup, en faisant attention à son langage, aura toutes les clés pour s’ouvrir rapidement au monde.

  • Parler, expliquer nos gestes, décrire l’environnement dès la naissance. (Oui, c’est moi la folle que tu as peut-être croisée, discutant avec un nouveau-né dans sa nacelle des bourgeons et des fleurs sur les arbres…)
  • Ne jamais ignorer une demande d’explication. Et si nous sommes occupés, répondre rapidement en remettant à plus tard l’explication.
  • Faire découvrir les livres très tôt et accompagner cette découverte au fil du temps. Lire des histoires, commenter des imagiers à la demande (Cela peut sembler évident, mais j’ai déjà entendu quelqu’un me dire que les livres, avant que l’enfant sache lire ça ne sert à rien… voilà voilà).
  • Aller régulièrement à la bibliothèque.

Diapositive2

La présence des écrans

Avec Mister M. nous sommes d’accord pour limiter au maximum les écrans à la maison avant 3 ans. Cela veut dire, dans la mesure du possible, pas de télé, pas de téléphone ou tablette sauf cas exceptionnels. Bien évidemment cela ne veut pas dire non plus couper nos enfants des nouvelles technologies, ou les priver de tous les dessins animés mais cela signifie que cela doit rester, à nos yeux, très rare.

L’ouverture aux autres

Là, c’est encore plus Mister M. que moi qui y est profondément attaché. Nous souhaitons transmettre à nos enfants l’empathie, la joie de découvrir et de partager de beaux moments avec la famille et les amis.

L’égalité des sexes

Essayer de donner une éducation la moins genrée possible me tient particulièrement à cœur. Cela ne signifie pas nier la féminité ou la masculinité de nos enfants mais simplement leur apprendre que leur sexe n’est EN AUCUN CAS une raison valable de se limiter dans ses envies de jeux, de couleur de vêtements, d’études, de métier…

Ce sera aussi apprendre à mes filles qu’elles ont le droit de dire NON en toutes circonstances et à mes garçons qu’en aucun cas un non peut vouloir dire oui !

Notre vision de la société de consommation

Il s’agit-là de transmettre à nos enfants notre mode vie et nos choix de consommation : l’importance de consommer local, les avantages du bio, l’impact de notre consommation énergétique sur notre planète et bien d’autres choses encore.

 

Pour l’instant, encore une fois, cette liste est loin d’être exhaustive, mais j’avais envie d’avoir votre avis sur le sujet. Je crois aussi que mettre tout cela par écrit sera un bon moyen de trouver des compromis concernant les points sur lesquels Mister M. et moi ne sommes pas tout à fait d’accord.

Et vous alors, vous avez un projet d’éducation ? Est-ce que ces thèmes vous parlent où vous interpellent ? Je suis curieuse et impatiente d’avoir vos avis !

Publicités

32 commentaires sur “Notre projet d’éducation

  1. C’est intéressant de poser les choses noir sur blanc.
    Je crois que nous sommes assez proches dans notre vision des choses, je me retrouve dans tous tes points.
    J’ajouterai peut-être juste un point sur l’écologie et la sensibilisation à l’environnement, mais finalement il pourrait rejoindre le point sur la vision de la société de consommation.
    Ici nous avons les grandes lignes que nous souhaitons suivre. Certains de nos choix sont déjà heurtés aux regards surpris, aux interrogations (motricité libre, lit au sol…). D’autres choix vont nécessiter des aménagements. Par contre, avec l’Amoureux nous en parlons depuis avant la grossesse, pendant la grossesse certains aspects se sont plus définis et maintenant on est confronté à la réalité… Du coup, on s’ajuste, mais finalement les grandes lignes sont présentes en ligne de fond.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton retour. C’est vrai que la partie environnement mériterait peut être un chapitre à elle seule !
      Effectivement certain principes peuvent étonner mais nous avons eu la chance que nos familles comprennent et ne nous pas de conseils non sollicités sur ce sujets !
      Pour la confrontation avec la réalité c’est vrai que parfois c’est un peu dur de tout respecter à la lettre, personne n’est parfait et pour moi l’essentiel c’est de savoir ce que nous voulons et de le garder en tête même si on craque parfois 😉

      Aimé par 1 personne

  2. C’est un super idee de d’ecrire votre projet d’education! Ca vous permettra aussi de garder une trace de la facon dont vous evoluez avec le temps! Je suivrai avec interet la suite de tes billets sur la thematique!
    Ca me fait penser que j’ai decouvert il y a quelques jours la methode Reggio Emilia, que pratique l’instit de mon fils, et dont j’ai trouve les principes super interessant… L’idee est de centrer l’apprentissage autour des centres d’interet de l’enfant, en se fondant beaucoup sur l’observation, de la part des adultes. J’aime cette idee de remettre l’enfant au centre, car souvent en voulant expliquer, j’ai l’impression de trop prendre la place centrale… Bref, je continue a me renseigner, a voir ce qu’on pourra mettre en oeuvre a la maison.
    Belle journee 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Je suis curieuse d’en savoir plus sur la méthode dont tu parles, je vais aller ma renseigner sur le sujet 😊 et tu as raison, souvent aussi je me rends compte que tout passe mieux si j’essaie de voir les choses et de trouver une solution du point de vue de l’enfant !

      J'aime

  3. Je trouve que cette idée de réaliser un projet d’éducation est vraiment super !!!
    Comme tu le soulignes il est très possible qu’il évolue en fonction des situations que vous serez amenés à vitre mais c’est une belle base.
    Je vous rejoins d’ailleurs pas mal par exemple sur l’éducation bienveillante et sans violence physique (c’est d’ailleurs l’idée de mon article sur l’interdiction de la fessée même si je suis contre l’interdiction de la fessée) mais aussi sur la lecture par exemple.

    Très belle idée en tous les cas et bravo à vous deux 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 😊 tu as entièrement raison, les choses ne sont pas figées et évolueront très certainement au fil des années. D’ailleurs au quotidien c’est dur de toujours rester calme, de faire attention à sa façon de parler etc. Mais finalement ça vient peu à peu et ça devient une habitude. Et puis pour les conflits, c’est mieux pour l’enfant que les choses se passent calmement mais finalement c’est valorisant pour le parent aussi de garder son calme.

      J'aime

  4. Super intéressant ! Je me retrouve dans pas mal de points que tu listes (après, la mise en pratique nécessite aussi beaucoup d’indulgence envers toi même car, je te spoile : il y a des points sur lesquels tu vas looser parfois, mais ce n’est pas si grave si l’ensemble est cohérent 🙂 et si on arrive à reconnaître vis à vis de son enfant « oui, j’ai crié contre toi. Je n’aurai pas du, j’étais en colère, fatiguée, triste »…. je trouve ça important d’expliquer à son enfant que nous aussi avons nos propre limites, et de s’excuser lorsque nous faisons pas les choses comme il faut 🙂 )
    Je suivrai les évolutions avec plaisir 🙂

    Aimé par 2 people

    1. Mince, je tombe de haut ! Je ne serais donc pas absolument parfaite en toutes circonstances ? 😜 effectivement ce projet est surtout un idéal vers lequel tendre sans se mettre la pression. Et je te rejoins sur le fait que si on craque parfois, expliquer ensuite que nous aussi on à nos limites est important.

      Aimé par 2 people

  5. Un très beau projet… C’est intéressant de poser cela sur « le papier » et de voir comment cela peut évoluer avec le temps… J’avoue être plutôt en phase avec tous tes points… Même si avec le temps, je lâche du lest sur certains sujets…

    Belle journée

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  6. Oui, alors comme tu dis, on ne peut pas écrire une éducation dans le marbre, ça évolue et puis on est pas toujours comme on aimerait l’être mais ces bases, ces valeurs sont ce à quoi on doit se raccrocher. Au final en général, ce sont des points si forts en nous qu’il n’est pas forcéement utile de les écrire, mais ça fait un bon rappel!

    Aimé par 1 personne

  7. C’est vrai qu’au début, on ne se pose pas beaucoup de questions, on a l’impression que ça va venir tout seul… Et puis force est de constater que les 2 parents n’ont pas forcément la même manière de faire ou voir les choses et c’est là qu’il devient important d’en discuter pour garder une cohérence dans l’éducation de nos enfants. C’est très intéressant de poser ça noir sur blanc. Je te rejoins sur pas mal de grands principes mais c’est vrai qu’il y en a pas mal que j’ai encore du mal à mettre en place, c’est un vrai travail sur soi au quotidien.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait ça. Nous n’avons pas toujours exactement la même façon de voir les choses et nous discutons beaucoup avec Mister M. pour être en phase et parler d’une seule voix concernant l’éducation. Je te rassure tout n’est pas encore au point chez nous non plus, mais c’est un point de départ !

      J'aime

  8. Je trouve ça bien de mettre par écrit son projet d’éducation comme on le fait pour un projet de naissance par exemple.
    Je te rejoins sur beaucoup de points. Par contre je pense qu’il y aura une différence entre la réalité et la théorie car nous-même parents nous sommes des êtres humains et il nous arriver de craquer ou d’être fatigués !
    bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est effectivement le concept des projets de naissance qui m’a inspiré. Moi aussi, je suis sure que tout ne sera pas appliqué à la lettre, comme tu le dis nous sommes loin d’être infaillibles. Mais c’est un idéal dont nous allons nous inspirer au maximum.

      J'aime

  9. C’est très intéressant comme sujet et je serais ravis de te suivre dans tes recherches et dans l’évolution de tes objectifs. J’aime assez l’idée de poser les grandes lignes sur un papier, ça permet en effet de se souvenir quand on est trop fatigué ou pris par le quotidien.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Je vais essayer de développer chaque thème sous forme de « boite à outils » et puis comme tu dis ce sera sûrement bien utile de pouvoir relire tout ça dans les moments un peu plus difficile (on me souffle que le terrible two ne devrait pas tarder…)

      Aimé par 1 personne

  10. C’est une bonne idée de mettre par écrit ces principes. Le but est de s’en rapprocher le plus et de ne pas lâcher.
    J’avoue que, pour ce qui est de parler, expliquer et répondre à toutes les demandes d’explication, je suis désormais obligée d’abréger car j’y passerai tout mon temps 😉
    Sinon j’adhère à 100% !

    Aimé par 1 personne

  11. J’aime beaucoup le principe de projet d’éducation. Je te rejoins sur tous les points, même si parfois avec mon mari, nous avons du mal à appliquer exactement les choses telles que nous les imaginions. Par exemple, Little Miss S. regarde des dessins animés depuis qu’elle a deux ans. A petite dose mais elle en regarde quand même régulièrement. Je suis moi-même très télévision et depuis qu’elle est née nous ne l’allumons plus devant elle. Mais depuis qu’elle a découvert Sam le pompier, Macha et Michka et autres, elle les réclame. Bref, la parentalité, l’éducation et l’application des règles de vie restent un long chemin semé d’embûches et c’est très bien d’avoir écrit noir sur blanc ce que vous souhaitez pour La Biscotte.

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne me fais pas trop d’illusions pour la télé, je me doute bien que dès qu’elle découvrira les dessin animés chez la nounou ou les copains ce sera nettement plus dur de résister 😉 Je crois bien que le plus facile dans tout ça ce sera de l’avoir écrit, parce que la mise en pratique c’est autre chose. Mais au moins notre « idéal » sera gravé dans le marbre.

      Aimé par 1 personne

  12. C’est super de mettre noir sur blanc et de façon détaillé ce que tu voudrais au mieux. Au fur et à mesure après tu verras ce qui est réalisable et ce sur quoi, parfois tu pourras faire une entorse. Par ce que parfois, il faut savoir faire des entorses!. Et puis surtout il ne faut pas se mettre la pression. Parce qu’autrement vous n’arriverez à rien.
    En tout cas c’est un beau projet riche, épanouissant, plein de bon sens et réalisable!
    bises

    Aimé par 1 personne

  13. Ben moi je suis conquise par ta démarche ! Je vais en parler avec Mister F., mais à mon avis, je vais te suivre dans cette idée de mettre par écrit les grandes lignes : dans les moments où on se sent un peu perdu, où on a l’impression de tout faire de travers parce que le Terrible Two ou l »Impossible Three s’invitent à la fête, ça peut faire du bien de relire à tête reposée ces grandes lignes d’éducation que l’on souhaite mettre en oeuvre.
    Bravo à toi !

    PS : il va sans dire que je suis d’accord sur à peu près tous vos choix éducatifs ! 😉

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s