Vie de Biscotte

Petit bilan après une année en crèche

Cette semaine c’est aussi la dernière semaine de crèche de l’année de la Biscotte ! Et oui, dès jeudi elle sera en « vacances » pour 5 semaines ! Alors je me suis dit que c’était l’occasion de faire un petit bilan sur cette année écoulée.

Notre choix de mode garde

Depuis toujours, j’avais entendu dire que trouver un mode de garde pour ses enfants était un vrai parcours du combattant. Alors dès que je suis tombée enceinte, avec Mister M. nous nous sommes penchés sur le problème. Entre nounou et crèche, nous avions plutôt une préférence pour la crèche. En effet, je me sentais plus en confiance de laisser mon bébé à plusieurs personnes, avec une structure et une organisation bien définies. Nous avons donc commencé nos recherches en nous adressant à notre Mairie, dès septembre 2015.

Nous apprenons donc que, sur la communauté de communes, il y a 3 crèches : la première ne prend que les enfants de plus de 18 mois, la seconde est fermée le mercredi. Heureusement la troisième et dernière accepte les bébés à partir de 10 semaines et est ouverte du lundi au vendredi.

Sans attendre, nous contactons la directrice et obtenons un rendez-vous. Je ne suis pas encore à 4 mois de grossesse mais nous pouvons déjà remplir et déposer notre dossier. Lors du rendez-vous le courant passe bien, nous visitons la crèche qui peut accueillir 12 enfants en journée continue et 8 en halte-garderie. L’équipe à l’air très sympathique et les locaux sont bien organisés.

Cerise sur le gâteau, la directrice nous dit que, même si elle ne peut pas nous garantir à 100% que nous aurons une place, pour elle c’est quand même très bien parti. En effet, nous sommes les premiers à faire la demande pour l’année suivante, nous souhaitons une place pour Septembre, qui est la période la plus propice pour avoir une place et nous demandons un temps plein, ce qui est un bon point aussi. Elle prend donc notre dossier et doit nous recontacter dès que la commission intercommunale se sera prononcée sur les admissions, soit début 2016.

Et quelques mois plus tard, effectivement, nous recevons la confirmation : en septembre la Biscotte ira donc à la crèche. Une bonne chose de faite !

L’organisation au quotidien

Je suis tombée il y a quelques jours sur la BD d’Emma concernant l’attente (Vous savez, c’est cette blogueuse qui a dessiné la fameuse BD sur la charge mentale). Et autant celle sur la charge mentale m’avait plutôt parlé, autant celle-ci décrit exactement l’inverse de notre organisation : en effet, chez nous c’est moi qui dépose la Biscotte le matin à la crèche et Mister M. qui va la cherche le soir. Et c’est donc lui qui s’en occupe jusqu’à mon retour : la plupart du temps quand j’arrive, la Biscotte a joué, est douchée et en train de manger.

Mais revenons à nos moutons. J’ai repris le travail après un congé parental, un peu avant les 6 mois de la Biscotte. Nous avons fait 1 semaine d’adaptation à la crèche en commençant par 1h avec Maman, puis 1h sans Maman, jusqu’à progressivement augmenter la durée pour arriver à une journée complète. Ça s’est vraiment très très bien passé et c’est sans aucune inquiétude que j’ai repris le chemin du travail.

Le matin je dépose donc la Biscotte entre 8h45 et 9h à la crèche. En général, je prends quelques minutes pour discuter avec l’équipe, un dernier bisous (ou pas d’ailleurs, parfois la miss est déjà trop absorbée par un jeu 😉) et je suis au boulot pour 9h30.

Le soir Mister M. va chercher la Biscotte entre 17h30 et 18h et, là aussi, il prend le temps d’écouter le compte rendu de sa journée. Il y a un tableau très bien fait à l’entrée de la crèche avec une ligne par enfant et ses horaires de sieste, de repas et de change ainsi que des petits commentaires par exemple si le repas s’est bien passé etc..

Chaque mois l’équipe organise aussi le « café papote ». Ce jour-là, entre 7h30 et 9h30 ils servent un café ou un jus de fruit et des viennoiseries aux parents. C’est l’occasion de discuter un peu plus longuement avec l’équipe mais aussi de rencontrer les autres parents.

Tout au long de l’année, différents évènements ont aussi été organisés : Noël de la crèche avec spectacle et gouter, chasse aux œufs pour Pâques, gouter d’été et kermesse de fin d’année.

Une structure qui s’adapte à l’enfant

…et pas l’inverse. C’était un peu notre crainte en choisissant la crèche : que notre puce soit obligée de manger, dormir, etc. en même temps que tout le monde sans respecter son propre rythme, surtout les premiers mois.

Mais j’ai vite été rassurée. D’abord les dortoirs sont attribués en fonction du rythme des enfants et de leur âge : les petits avec les petits, les grands avec les grands, les gros dormeurs avec les gros dormeurs… Il y a trois dortoirs avec 6 lits dans chaque et chaque enfant a son propre lit. J’ai d’ailleurs pu amener un petit mobile, une gigoteuse et un doudou de la maison pour que la Biscotte se sente comme chez elle.

Et les enfants sont couchés seulement quand ils en font sentir le besoin. D’ailleurs depuis quelques temps la Biscotte fait un peu la grève de la sieste et dort moins d’1h chaque jour !

Ensuite les repas. La rentrée à la crèche a correspondu pour nous avec le début de la diversification. Tant que la Biscotte n’a pas mangé de portion complète (c’est-à-dire 80/100g de fruit ou de légume) c’est moi qui amenait les repas. Par la suite, nous sommes passés progressivement aux repas de la crèche. Toutes les semaines les menus sont affichés et il y a au moins 1 produit bio par repas. Pour l’instant, il n’y a jamais eu le moindre souci, la Biscotte mange de tout, et depuis bientôt 2 mois maintenant elle mange d’ailleurs toute seule.

Coté activité, il y a un espace pour les enfants qui ne marchent pas, avec des jeux d’éveil, des tapis de sol… La motricité libre est encouragée. Le second espace est pour les plus grands avec toboggan, parcours de motricité et tout un tas de jouets (poupées, voitures, chariots de marche, petit établi…). De temps en temps, une piscine à balles est installée et les jours de grosse chaleur il y a aussi une petite pataugeoire où les enfants peuvent se rafraichir à tour de rôle.

L’équipe est toujours très attentive et chaque fois que l’on arrive on a toujours l’impression d’être comme à la maison. Nous avons aussi été très enthousiastes en apprenant qu’il y avait un homme dans l’équipe. En effet je trouve toujours dommage qu’il y ait si peu de figures masculines dans l’univers de la petite enfance.

Et enfin dernier point et pas le moindre : il n’y a eu aucun problème lorsque j’ai souhaité passer aux couches lavables, il y a maintenant 4 mois. L’équipe s’est concerté et tous ont été d’accord pour tenter l’aventure. Depuis nous avons notre petit train-train quotidien qui roule plutôt bien.

Et finalement ?

Et bien finalement tu l’as compris nous sommes ravis de ce mode de garde, la Biscotte s’y sent bien, elle a le sourire dès qu’elle arrive et l’encadrement est formidable. Pourtant à partir de Septembre nous allons partiellement en changer.

Hein, quoi ? Elle déraille Madame Lavande ! Elle nous raconte en long, en large et en travers combien sa crèche est géniale et finalement elle veut la quitter ?

Alors pour tout te dire, il y a un point dont je n’ai pas parlé (enfin si, j’en ai parlé ici) : les maladies que tous ces petits bambins se refilent joyeusement à longueur d’année, et qui n’épargnent d’ailleurs pas les parents. En effet je trouve que la Biscotte est quand même souvent malade. Rien de grave, mais c’est fatiguant à la longue.

Il y a aussi un autre point qui nous chiffonne un peu Mister M et moi : le manque de sorties, car la crèche n’a pas d’extérieur. Il y a seulement occasionnellement des séances de jeux dans la cour de l’ancienne école du village juste à côté mais ça reste très occasionnel. Alors même si à la maison nous avons un grand jardin, je trouve dommage que ma puce ne prenne pas un peu plus l’air.

Et enfin, dernier point, le plus déterminant : en Septembre Mister M. change de travail. Il n’est donc pas sûr de pouvoir se libérer tous les soirs suffisamment tôt pour aller chercher la Biscotte avant 18h – heure de fermeture de la crèche – surtout les premiers temps (aujourd’hui il part tôt le matin et finit donc plus tôt le soir, mais ça ne sera plus le cas). Et impossible pour moi d’assurer à la fois le matin et le soir sur le long terme.

A partir de Septembre donc, la Biscotte sera à la crèche 3 jours par semaine et chez une nounou les 2 autres jours. Bon la nounou en question n’est pas tout à fait une inconnue puisqu’il s’agit de… notre voisine d’en face ! Ainsi 2 jours par semaine je n’aurais qu’à traverser la rue pour déposer la Biscotte et Mister M ; n’aura plus la pression horaire des 18h pour la récupérer le soir. Et la Biscotte ne perdra pas ses copains et les avantages de la crèche.

Cerise sur le gâteau, la crèche nous garde notre temps plein et met simplement les jours libérés à disposition pour de la halte-garderie. De cette manière, en cas de maladie ou de congés de la nounou, la Biscotte peut retourner à temps plein à la crèche (quand je vous disais que c’était des perles).

Voilà, je crois que je t’ai tout dit ! Je reviendrais sûrement dans quelques mois te raconter comment ça se passe avec notre nouveau mode de fonctionnement.

Et chez vous c’est crèche ou nounou ? Et est-ce que tu as réussi à trouver un mode de fonctionnement qui s’adapte à vos horaires sans trop de difficultés ?

Publicités

17 commentaires sur “Petit bilan après une année en crèche

  1. Cette crèche est superbe et me fait beaucoup penser à celle de notre Charlie (motricité libre, accueil chaleureux, les petits dortoirs, les cafés des parents…). Quelle chance vous avez que la crèche vous garde le temps plein, c’est génial !
    C’est vrai qu’avec un changement de travail il faut être sûr de pouvoir s’adapter et avec votre nouvelle organisation je pense que vous allez pouvoir démarrer l’année sereinement, ce qui est le plus important.

    Aimé par 1 personne

  2. Votre crèche a vraiment l’air super! Je retrouve plein de points communs avec la nôtre! Et hier c’était d’ailleurs le dernier jour de Little Miss S. à la crèche… Je pense vraiment que je vais regretter toute l’équipe, qui était top! Maintenant c’est la rentrée à l’école qui se profile à l’horizon, un univers tout de même moins maternant et moins rassurant (en tout cas au début!). Bref, j’ai hâte que tu nous dises comment se passe votre nouvelle organisation, mais je ne me fais pas trop de soucis. Votre Biscotte a l’air de s’adapter facilement à son environnement 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Déjà l’école ! C’est vrai que c’est moins maternant mais je suis sure que c’est plus stimulant 😉 Parfois à la crèche je trouve que c’est un peu toujours les mêmes activités. Tu nous diras comment ça s’est passé 🙂
      C’est vrai que pour l’instant la Biscotte n’est pas trop sensible au changement, j’espère que la aussi ce sera le cas.

      J'aime

  3. Coucou! chez nous, c’est crèche aussi, mais cette année, ça s’est moins bien passé pour MCM: des enfants beaucoup trop nombreux, des éducatrices tout le temps en arrêt maladie…. Du coup, elle rentre à l’école à la rentrée, en toute petite section.. Je croise les doigts pour que ça marche!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est clair qu’une petite structure ça donne plus facilement l’impression d’être « comme à la maison ». Je ne savais pas qu’il y avait encore des sections « tout petits » à l’école ! J’espère que ce sera mieux pour MCM alors 🙂

      J'aime

  4. Votre crèche a l’air chouette, je suis étonnée par sa petite capacité d’accueil. Dans la notre, rien que dans le groupe bébé il y en a sept, je crois qu’ils sont une bonne trentaine d’enfant en tout, et la directrice a dit que c’était une petite crèche!
    Bon, je crains les microbes comme toi (surtout que Malo a eu son premier rhume lundi et on est allé à un goûter de la crèche vendredi…coïncidence?). J’espère que la nouvelle organisation simplifiera les choses pour l’an prochain.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que c’est une toute petite structure. Mes collègues de boulot sur Grenoble ont leurs enfants dans des structures beaucoup plus importantes.
      Je pense que c’est aussi lié au fait que j’habite hors de la communauté d’agglomération, la cambrousse quoi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s