Mariage

Nos jolis jours #2 – Parlons de ce qui fâche

La semaine dernière je t’avais laissé avec les grandes lignes de notre mariage : une cérémonie civile dans la commune où nous habitons depuis 5 ans maintenant, une jolie fête dans le sud chez mes parents et pour finir un double mariage religieux aux Antilles.

Aujourd’hui je vais te raconter comment nous avons choisi notre lieu de réception mais aussi parler de ce qui a été le moins facile dans ces préparatifs : définir notre budget et établir la liste des invités. Je ne vais pas te mentir, il y a eu des moments de stress intense pendant ces préparatifs, quelques petits désaccords aussi mais finalement je pense que tout le monde a été content du résultat.

 

Les dates

Une fois le « planning » général décidé, la première chose que nous avons faite a été de nous concerter avec nos familles pour caler précisément les dates. Parce que comme tu peux l’imaginer, ça n’a pas été simple de jongler avec les emplois du temps de tout le monde et surtout avec les distances qui séparent les 3 familles réunies pour ces mariages : mes beaux-parents aux Antilles, mes parents dans le Sud et les parents de mon beau-frère dans le Nord.

Mais finalement nous sommes tombés d’accord sur le planning suivant :

  • Notre mariage civil au mois d’Avril,
  • Le mariage civil de mon beau-frère et ma belle-sœur en Juin,
  • La fête chez mes parents en Juillet,
  • Et le mariage religieux en Aout.

Le budget

Je vais tout de suite parler du premier sujet qui fâche, comme ça tu sauras tout de notre organisation de ce côté-là. Avant de nous lancer dans la recherche d’un lieu pour nos festivités, nous avons d’abord discuté du budget que nous souhaitions consacrer à ce mariage.

Il faut savoir que nos familles n’ont pas tout à fait les mêmes moyens, et que multiplier les réceptions c’est aussi multiplier les coûts. Mes parents et ceux de mon beau-frère ayant des revenus beaucoup plus modestes que ceux de mes beaux-parents, nous ne nous voyions clairement pas leur demander de nous aider à financer nos mariages civils et, en plus des frais qu’aller occasionner le voyage aux Antilles, de participer au financement du mariage religieux.

Après discussion avec nos parents, nous sommes finalement tombés d’accord :

  • Mister M. et moi avons financé l’essentiel de notre mariage civil,
  • Mes parents ont financé de la fête chez eux et ont également pris en charge les fleurs de notre mariage civil, le brunch du Dimanche et mes tenues de mariée. Ils se sont également occupés de la moitié des cadeaux pour les invités aux Antilles,
  • Enfin, les parents de Mister M. ont financé l’essentiel du mariage aux Antilles (à part donc la moitié des cadeaux pour les invités qui ont été pris en charge par mes parents et une partie des fleurs qui a été prise en charge par les parents de mon beau-frère).
  • Et bien sûr chacun a financé ses séjours dans les différents lieux.

Je n’ai pas tenu le compte exact, mais je sais que finalement, pour le mariage civil, nous avons largement respecté notre budget, en grande partie grâce au lieu que nous avons choisi.

Le lieu des festivités

L’étape suivante a été de choisir un cadre pour le mariage civil. La mairie de notre village est assez jolie donc j’étais plutôt satisfaite de notre choix. Mi-avril nous étions le premier mariage de l’année, nous avons donc choisi la date qui nous convenais. Restait à trouver un joli décor pour la soirée.

Nous avons donc sélectionné les salles autour de chez nous et décidé d’en visiter 4 ou 5, avec pour critère principal d’être à moins de 45 min de la mairie.

Je dois avouer que j’ai été assez déçue de ce que nous avons visité : même si le cadre était en général très beau, j’ai trouvé les prix carrément indécents par rapport aux prestations proposées ! Pour certains domaines, la simple location des lieux, sans traiteur, sans hébergement et sans tables ni chaises était déjà au-dessus de notre budget total (qui n’était pourtant pas complètement ridicule non plus).

Je commençais à me décourager un peu après plusieurs déconvenues, (On en parle des restaurateurs qui te font visiter leur établissement en te faisant miroiter des prestations au top et dont tu attends le devis pendant 2 mois malgré plusieurs relances ?) quand je suis tombée par hasard sur le site d’un ancien couvent, géré par le département et qui proposait pour la première année d’organiser des mariages. Ils étaient à la limite de notre périmètre géographique, mais les photos donnaient envie d’en savoir plus.

 

J’ai pris contact avec la personne en charge du sujet et nous avons pris rendez-vous pour une visite. Au téléphone elle m’a bien prévenue que c’était tout nouveau pour eux, donc d’être indulgente avec leur équipe. Dans la foulée, j’ai reçu leurs tarifs et là j’ai carrément sauté de joie : c’était ultra abordable, pour un cadre magnifique, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et la partie traiteur était assurée par un restaurant proche qui proposait aussi des chambres d’hôtel à prix préférentiel.

La visite des lieux nous a charmé, cet ancien couvent tout en pierre est situé en surplomb de la vallée de l’Isère, avec une grande esplanade et les ruines d’un ancien château pour prendre des photos d’un côté, une jolie cours intérieure parfaite pour le vin d’honneur et le brunch et des jardins parfaits pour laisser courir les plus petits. La salle principale est une ancienne chapelle, avec une voute en pierre magnifique. Il y a également plusieurs salles annexes qui permettent d’accueillir le vin d’honneur en cas de mauvais temps et d’organiser un coin pour que les plus petits puissent se reposer. Cerise sur le gâteau, la dame nous annonce qu’ils sont en train de rénover une partie des dépendances pour en faire un gite et qu’il sera surement terminé en avril. Nous pourrons donc y loger du monde, là encore à un prix préférentiel vu que ce sera leur première location.

Je te laisse imaginer mon état, je planais littéralement à dos de licorne, sous une pluie de petits cœurs pailletés, pendant toute la visite. Nous avons tout de suite réservé une date (de toute façon si Mister M. avait eu l’ombre d’une hésitation je crois que nous aurions divorcés avant même d’être mariés !).

 

Nous avons également réservé le gite pour mes parents, mon frère et ma grand-mère, le soir du mariage ainsi que 11 chambres à l’hôtel. A cette occasion, nous avons d’ailleurs appris qu’une suite nous était gratuitement réservée dans ce même hôtel pour le soir du mariage, un bon point de plus !

 

La liste des invités

Comme je te l’avais dit dans mon dernier article, nous avons choisi de ne pas faire de vrai vin d’honneur. Tous nos invités ont été présents de la cérémonie jusqu’au bout de la nuit.

Il faut savoir – attention deuxième sujet qui fâche – que Mister M. et moi n’avons pas la même vision de la famille : chez lui, on invite toute la famille, même très trèèèès éloignée, même si on ne les voit plus depuis 10 ans, même si on ne s’entend pas très bien avec eux et surtout on invite tous les gens qui nous ont un jour invité à leur mariage (ou plutôt qui ont invité ses parents à un mariage). Et ça, ce n’était pas du tout du tout du tout ma vision des choses : je ne me voyais pas inviter des cousins que je ne vois plus depuis des années, ou des amis de nos parents que je n’ai jamais vus !

Et autre problème, nos familles sont très différentes en nombre : Mister M. a au total 3 oncles, 2 tantes et 9 cousins et cousines dont la plupart sont en couples et ont plusieurs enfants. On arrive donc rapidement à plus de 50 personnes ! De mon côté, j’ai seulement 1 oncle et 1 tante, et 4 cousins et cousines, même avec les conjoints et enfants, on arrive difficilement à 20 personnes.

Nous avons donc dû faire des compromis : pour le mariage civil, nous avons invité de son côté seulement la famille la plus proche et les gens dont nous savions qu’ils ne feraient pas le voyage aux Antilles. Sur la liste nous avions donc ses parents, ses deux sœurs et leur compagnon, son oncle et parrain dont il est très proche avec ses 2 enfants, la sœur de sa maman et sa plus jeune fille et enfin sa marraine, avec son mari et leur plus jeune fille.

De mon côté, je ne suis pas très proche de ma famille paternelle, nous avons donc invité seulement ma grand-mère. Du coté de ma maman, j’ai invité une de ses cousines dont je suis très proche et son mari, mon oncle et sa femme et bien sûr mon frère, sa compagne et mes parents.

Une fois cela arrêté, nous avions donc une bonne 20aine de personnes sur notre liste. En ajoutant nos amis, nous sommes rapidement arrivés à plus de 90 invités et une dizaine d’enfants.

Ouf, la liste c’est fait ! (Et tu auras peut-être lu entre les lignes que ce n’est pas la partie de l’organisation que j’ai préféré…).

Comme Mister M. avait accepté de faire des compromis pour le mariage civil, j’ai de mon côté accepté de laisser le champ libre à sa maman pour la liste des invités aux Antilles, mais ça je t’en reparlerai plus tard.

Diapositive4

 

La prochaine fois je viendrais te parler de deux sujets bien plus légers et futiles : notre décoration et la tenue des mariés 😊

Et pour toi, certains préparatifs ont aussi été un peu compliqués pour organiser ton mariage ?

Publicités

8 commentaires sur “Nos jolis jours #2 – Parlons de ce qui fâche

  1. Je n’étais pas au courant pour le mariage! Félicitations! J’ai adoré m’occuper des préparatifs du mariage, contrairement à ce que certains disent, ça a été un moment de grand bonheur et un délicieux avant-goût de cet événement.

    Aimé par 1 personne

    1. Ne t’inquiètes pas tu n’as rien raté, nous avons fêtons nos 3 ans de mariage cette année 🙂
      Mais comme nous avons joué la carte de l’originalité niveau organisation, je me suis que ça pouvait être sympa de raconter ça sur le blog !
      Et je suis d’accord avec toi , les préparatifs j’ai adoré ça, une fois les petits détails « qui fâchent » réglés, la partie déco et organisation ce sont d’excellents souvenirs !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s