Mariage

Nos jolis jours #1 – Comment tout a commencé

 Je vous avais déjà dit qu’au départ j’étais tombée dans la marmite de la blogosphère grâce à Mlle Dentelle, en préparant mon mariage il y a (déjà !) plus de 3 ans. Alors je me suis dit qu’il fallait que je vous raconte cette grande aventure qu’ont été ces jolis jours, il faut bien le dire, un peu atypiques. Pour résumer je pourrais dire que ça a été un mariage en trois épisodes avec mariage double. Allez, je vous raconte tout ça !

 

Avec Mister M. nous sommes donc en couple depuis un peu plus de 10 ans. Après une rencontre un peu originale, 3 années d’études côte à côte et un démarrage dans la vie active sous le signe du déménagement (5 déménagements en 4 ans), nous avons commencé à discuter un peu de nos projets d’avenir. A ce moment-là, c’est surtout de projet immobilier dont nous discutions !

Et un vendredi soir, veille d’un long weekend de 3 jours, Mister M. est rentré du travail et m’a demandé de préparer une valise pour le weekend ; le lendemain matin il fallait partir tôt. Comme c’était à une dizaine de jour de notre anniversaire de rencontre, je me suis dit qu’il devait vouloir fêter ça et je ne me suis pas plus posé de questions (oui je suis un peu naïve parfois).

Nous sommes donc partis avec notre Coccinelle (maintenant vous savez que Mister M. est un fan de voitures anciennes 😉) sans que je connaisse la destination.  Mister M. nous a emmené dans un coin de montagne, à 45min de chez nous, que j’affectionne particulièrement car nous venions souvent y passer des vacances en famille quand j’étais petite et surtout parce que c’est un endroit magnifique : une route creusée dans la paroi de la montagne, surplombant un cirque majestueux.

SONY DSC
Un cadre romantique à souhait…

Avec le recul je me dis que j’étais vraiment un peu à l’ouest ce jour-là, parce que quand il s’est garé près de mon point de vue préféré, je n’ai toujours rien vu venir. J’ai pensé qu’il voulait faire une photo, et je me suis donc engagée sur le petit chemin en direction du belvédère. Mais quand, arrivée au bout, je me suis retournée, j’ai vu mon amoureux un genou à terre et une jolie bague dans la main. Je crois qu’il ne pouvait pas mieux choisir l’endroit et bien sûr j’ai fondue en larmes (j’ai dis OUI aussi hein 😉).

Après ça il m’a dévoilé la destination du weekend : Aix les Bains et le joli lac du Bourget !

Nos fiançailles ont finalement été assez longues (un peu plus de 2 ans tout de même), car le fameux projet immobilier s’est finalement concrétisé quelques mois plus tard et plusieurs mois de travaux de rénovation ont été nécessaires. Nous avons donc préféré attendre d’être bien installés avant de nous lancer dans des préparatifs.

C’est finalement lors d’un diner au restaurant avec les deux sœurs de Mister M. que nous en avons rediscuté. Mister M. a toujours été très proche de sa sœur ainée et celle-ci s’est d’ailleurs fiancée la même année que nous (et pour la petite histoire, son mari porte le même prénom que le mien). Après quelques verres, en fin de soirée, je ne me souviens plus comment nous en sommes arrivés à parler mariage mais toujours est-il que la petite sœur de Mister M. lance en riant « Tiens, ce serait marrant que vous vous mariiez en même temps ! ». Sur le moment ça nous a tous bien fait rire et nous sommes passés à autre chose.

Mais quelques temps après, nous en avons reparlé avec Mister M.. Finalement l’idée ne nous paraissait pas si folle. Ben oui, la majorité de la famille de Mister M. habite à 8000km de nous, donc les faire venir 2 fois en Métropole était compliqué. Et puis en y réfléchissant, Mister M. avait bien envie de se marier chez lui et moi j’avais bien envie de me marier en Métropole !

Nous avons retourné le problème dans tous les sens et finalement nous en avons discuté avec ma belle-sœur et mon beau-frère, pour nous apercevoir qu’ils avaient à peu près les mêmes interrogations.

Et la solution a été vite trouvée : Nous avons choisi de nous marier civilement, Mister M. et moi dans le village où nous habitons, ma belle-sœur et mon beau-frère dans la ville de ses parents à lui, dans le Nord de la France. Et ensuite nous organiserions un mariage religieux commun aux Antilles.

Mais quelque chose me chiffonnait encore. Beaucoup des amis de mes parents me connaissent depuis toute petite et je ne me voyais pas leur envoyer un simple faire-part. Pour autant, les inviter au mariage civil aurait alourdi considérablement notre budget (même si mes parents nous ont bien aidés et que ma belle-famille a assumé la plupart des frais du mariage aux Antilles) car cela représentait quand même une bonne quarantaine de personnes.

Évidement il restait la solution du vin d’honneur. Ce n’est que mon ressenti, mais je trouve qu’inviter quelqu’un qui habite à 2h30 de route juste pour trinquer ce n’est pas terrible non plus et je pense que la plupart n’auraient pas fait le déplacement. Pour autant, il était beaucoup plus simple d’organiser le mariage civil chez nous que chez mes parents (et en plus j’étais totalement tombée sous le charme d’un lieu parfait pour accueillir nos festivités ❤). Alors, après discussion avec mes parents, nous avons choisi… tadam… de faire une troisième fête, chez mes parents et avec leurs amis, entre le mariage civil et le mariage religieux !

Voilà donc comment nous avons finis par nous marier en trois épisodes, avec un mariage double ! La prochaine fois je viens vous raconter comment on a réussi à organiser tout ça 😊

Je te laisse quand même avec une petite photo de nos trois lieux : 

Publicités

24 commentaires sur “Nos jolis jours #1 – Comment tout a commencé

    1. 3 lieux mais en vrai seulement 2 robes. Pour la fête chez mes parents j’ai bien entendu acheté une 3ème robe, mais pas une robe de mariée 😉 (pas folle la fille, j’allais pas rater une occasion de faire du shopping quand même !)

      J'aime

  1. C’est vrai que le temps passe vite. Heureusement que nous avons les photos, les vidéos et tout le reste pour nous remémorer tous ces petits instants de bonheur. Je m’y replonge aussi avec un peu de nostalgie mais aussi avec un immense plaisir. Les vidéos restent de loin les souvenirs les plus magiques et mon fils adore se découvrir petit. Pour ma part, je regrette de ne pas avoir noté davantage d’anecdotes, de remarques et toutes ces petites choses qui faisaient nos bonheurs quotidiens lorsqu’il était plus jeune… J’essaie désormais de me rattraper quelque peu.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s