Vie de Biscotte

Mon retour d’expérience sur les couches lavables #2

Ceux qui me suivent sur Instagram le savent peut-être, mais je suis, pour un peu moins de 3 semaines, aux Antilles, dans ma belle-famille. Ce qui explique mon manque de réactivité pour répondre à vos commentaires, mais promis je vais rattraper mon retard 🙂
En attendant, je vous raconte comment nous nous organisons au quotidien avec les couches lavables.

L’équipement complet

La nuit :

Comme je te l’expliquais la semaine dernière, je n’ai pas été très heureuse dans mon choix des couches pour la nuit, donc au final j’alterne avec :

– Les 3 inserts spécial nuit Wizard Duo + 2 culottes de la même marque.
Hormis ce problème de marques rouges au niveau des cuisses (mais ce n’est pas systématique), elles sont très efficaces et super jolies. Le système de pressions pour maintenir l’insert en place est très pratique et celui-ci est vraiment enveloppant, donc pas de risque de fuite.
– Les 2 couches So Bamboo que j’utilise soit avec la culotte So Protect de la même marque soit avec les culottes Mother Ease. Rien à dire, elles sont parfaites.
– La V4 de BumGenius que j’utilise avec son insert + 1 booster pour tenir toute la nuit. Pas de fuites non plus mais je suis moins fan du système à poche qui implique de changer l’insert + la culotte à chaque change.

Ce qui au total me fait 6 couches pour la nuit donc largement de quoi tourner avec mes 4 machines par semaine. Je pense que j’aurais pu me contenter de 4 couches mais pour être honnête j’ai eu la flemme de revendre ce que j’avais en trop (je me dis que ça servira bien un jour pour un petit frère ou une petite sœur).

Ce sont toutes des couches taille unique, utilisables de 5 à 15kg environ, grâce à un ingénieux système de pressions qui permettent de régler la taille de la couche pile poil à la morphologie de bébé. Et comme, même pour les futurs petits frères et petites sœurs, je pense continuer à utiliser des jetables les premiers temps, elles seront donc utilisables dès le passage en lavable (pour l’instant je pense rester en jetables pour les prochains jusqu’à la diversification, vers 5 ou 6 mois donc) et jusqu’à la continence.

Le jour :

J’utilise exclusivement les couches T-MAC de Hamac. Mes autres modèles (So Easy, V4 ou encore P’tit Pea) ne me servent qu’en dépannage, là encore, j’ai eu la flemme de les revendre.
Après avoir un peu tâtonné et réalisé plusieurs commandes, un échange de culotte car j’en avais 2 de la même couleur (oh mon dieu le draaaame 😉 ), j’ai finalement au total :

o 4 culottes taille M en microfibre. La matière est top car elle s’adapte parfaitement à la morphologie de bébé. C’est souple, légèrement élastique, tout doux et ça sèche hyper vite. Elles se ferment comme une jetables, avec 2 petits scratchs qui se replient sur eux même pour le lavage. Les couleurs sont trooooop belles et il y a régulièrement des séries limitées avec des jolis motifs (ah mince, il parait qu’il faut faire des économies 😉 quand on passe aux lavables). J’ai choisi donc vert, bleu, corail et pourpre.
J’ai vraiment été séduite par les finitions impeccables et, avantage non négligeable, leur service client est vraiment top, réactif et très à l’écoute.

o 7 nacelles taille M imperméables. Elles viennent s’insérer dans deux passants cousus sur la culotte au moyen de 2 petites barrettes en plastique souple. Pour l’instant, après presque 3 mois d’utilisation quotidienne, elles sont toujours en parfait état.

o 17 absorbants en microfibre Taille 2.

 

Tu as certainement remarqué que j’ai mentionné la taille de ces couches. Effectivement, Hamac propose uniquement des couches à taille (de XS à XL). Mais en y regardant de plus près, si je reste dans l’optique d’une utilisation de l’âge de 6 mois à la continence, je n’aurais besoin que des tailles M (6-12kg) et L (9-17kg). Et ce n’est valable que pour les culottes et les nacelles, car les absorbants taille 2 sont valables pour les couches M et L.
De plus, l’équipement en taille L devrait être un peu plus réduit à priori : je compte m’équiper avec 3 culottes et 4 nacelles seulement.
J’ai également 3 sacs à couches : 1 pour la maison et 2 que j’utilise en alternance pour la crèche.
Dans chaque couche, je glisse un papier de protection pour récupérer les éventuelles selles. Il se présente en gros rouleau de 100 feuilles à découper comme du papier toilette 😉.

L’utilisation au quotidien

A la crèche :

Finalement, c’est assez simple : tous les jours je prépare un sac que je laisse le matin dans le casier de la Biscotte à la crèche avec :
– 1 couche complète toute prête (culotte + nacelle + absorbant + papier de protection) ;
– 1 nacelle de rechange (nacelle + absorbant + papier de protection déjà en place) ;
– 2 absorbants + 2 papiers de protection de rechange ;
– 1 sac à couches sales.
Et bien sûr la Biscotte arrive avec une couche sur elle. En général, ils n’utilisent pas tous les absorbants. La plupart du temps la Biscotte n’a besoin d’être changée que 2 fois à la crèche, parfois 3.
Le soir Mister M. récupère le sac avec le sale dans le sac à couches et je m’en occupe à mon retour à la maison.
J’ai volontairement commandé plus d’équipement que ce qui est recommandé sur le site Hamac, pour avoir un roulement facile à organiser avec la crèche.
Avant la première utilisation, j’avais passé un petit ¼ d’heure un soir avec l’équipe de la crèche pour leur expliquer le fonctionnement. Je leur ai également réalisé un petit mode d’emploi papier. Après quelques jours d’ajustement, ils ont bien pris le rythme et leur retour est positif. Je pense que de toute façon si ça avait été trop contraignant pour eux, ils n’auraient pas donné suite.

A la maison :

Dans la commode de la Biscotte, là où avant je rangeais les couches jetables, je stocke désormais mes couches lavables. Je prépare à l’avance des couches complètes avec le papier de protection dès que je sors le linge du sèche-linge.
Au moment du change, j’ai donc toujours au moins une couche d’avance toute prête. Le change de la Biscotte se passe donc exactement comme avec une couche jetable et Mister M. est ravi de cette simplicité.

Une fois la Biscotte partie vaquer à ses occupations, les fesses au sec, je m’occupe de la couche sale. Là, il y a deux options :
– Soit il n’y a que du pipi. Je jette le papier de protection humide à la poubelle (théoriquement je pourrais le composter, mais nous sommes en panne de composteur en ce moment). Ensuite j’enlève l’absorbant mouillé, je le rince rapidement et je le mets dans le sac à couches sales. Je rince ensuite rapidement la nacelle et je mets l’ensemble nacelle + culotte à sécher. Tout compris, ça prend moins d’une minute. S’il n’y a que du pipi, je peux donc réutiliser la même nacelle 2 ou 3 fois.
– Soit il y a un petit cadeau odorant dans la couche. J’attrape le papier de protection (et promis je n’ai jamais eu à toucher « la chose » 😉 ). Je jette le papier et le caca dans les toilettes, une demie chasse d’eau suffit à faire disparaitre le tout.
Ensuite, si la nacelle est salie (on va dire 2 fois sur 3 en cas de selles) je la rince rapidement à l’eau et hop, dans le sac à couche. Je garde juste la culotte pour réutilisation. Si la nacelle n’est pas salie, je rince rapidement et je la réutilise également.

En général, nous utilisons donc 2 nacelles et 4 à 5 absorbants Hamac par jour. Les culottes ne sont jamais salies donc je les lave environ 1 fois par semaine seulement.

En termes de temps passé, j’ai donc moins d’1 minute de manipulation après chaque change à la maison et 5 minutes le soir pour rincer les absorbants et nacelles du jour avant stockage jusqu’à la prochaine machine à laver et pour préparer le sac de la crèche pour le lendemain. A cela s’ajoutent 10 minutes de pliage/reconstitution des couches après chaque machine à laver.
Cela représente donc en moyenne 10 à 15 minutes par jour. Franchement, je ne trouve pas ça énorme et ça ne me pèse pas du tout.

Et voilà, maintenant tu sais tout de notre organisation avec les couches lavables. Comme, une fois encore, j’ai été très bavarde, le bilan écologique et financier et la conclusion positif/négatif ce sera pour un prochain article. Que de suspense n’est-ce pas ? 😉

Publicités

18 commentaires sur “Mon retour d’expérience sur les couches lavables #2

  1. Ton organisation m’impressionne … j’ai l’impression d’avoir plus de couches et de moins bien m’en sortir … tu la change tout les combien? Avec un changé toutes les 2/3h, la culotte est souvent trop humide pour être réutilisé en l’état … il faut donc que je la laisse sécher puis que je remette l’insertion au dernier moment … même problème d’un coup sûr l’autre, je n’ai pas assez de culotte pour préparer les insertion à l’avance, d’autant plus que j’ai deux tailles de booster que j’utilise en fonction de la durée estimée entre deux couches … et impossible de faire les clip dès la sortie de la machine … ça donne machine le soir, etendage le matin, 24 à 48h de séchage en intérieur, puis enfin clivage des inserts entre eux. Et ensuite, à chaque changé, il faut que je prépare la couche avant de le changer … bref beaucoup plus de manutention que toi … (Et LutinCoquin est le spécialiste des cacas partout où tu es obligée de mettre les mains dedans, même en jetable 😉)
    En faite, le système de hamac des Hamac me fait encore plus rêver …

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’en effet la simplicité vient aussi bcp du système hamac. En fait la nacelle est vraiment impeccable à l’intérieur et sauf si l’insertion est vraiment détrempé je peux quasi toujours la réutiliser immédiatement.
      Après le très gros avantage aussi c’est que les matières sèchent très vite, même à l’air libre (et avec le sèche linge je gagne encore du temps.
      Pour le rythme des changes depuis que la diversification est bien installée (on va dire depuis les 7 mois de la Biscotte) on est à 4 ou 5 couches le jour + 1 la nuit avec 2 ou 3 selles par jour. Par contre je n’ai pas plus de change en lavable : elle reste parfois 4 ou 5h avec sa couche sans problème. (D’ailleurs à la crèche je la laisse à 9h et Mister M la récupère à 17h30 et en général elle est changée 2 à 3 fois pas plus).
      Niveau équipement clairement j’ai vu large, je pourrais très bien tourner avec 1 culotte, 2 nacelles et 4 ou 5 absorbants de moins) mais c’est plus confortable comme ça surtout avec la crèche.

      Aimé par 1 personne

  2. Super, la suite!!! dis moi tes couches tu les lave avec ton linge ordinaire? J’ai vu qu’avec certaines il vaut mieux éviter l’adoucissant, mais du coup ça oblige à faire une machine à part?
    Ton témoignage laisse rêveur, je me dis que ça n’a pas l’air d’être insurmontable comme organisation!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je lave avec mon linge. Vu que les absorbants son pré rincé ça ne pose pas de problème. Ma lessive était compatible avec les couches dc je n’ai pas eu à changer (j’en parlerai dans mon dernier article) et pour l’adoucissant avec le sèche linge je n’en avais pas besoin dc la non plus ça n’a rien changé. 😊

      Aimé par 1 personne

    1. Oui je crois que chacun a ses préférences 😉 Les te1 à poche ce qui m’a gêné c’est qu’à chaque change, même 1 petit pipi tout part à la machine. Mais sinon c’est vrai qu’elles sont pratiques. Pour le voile le mien n’est pas lavable. C’est d’ailleurs pour ça qu’il passe dans les toilettes. 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est vrai que tout va à laver. Pour le voile de protection, tu peux le passer 3 ou 4 fois à la machine si c’est des pipis. J’en utilise des comme toi tant que ma fille n’a pas de selles moulée. Après j’utiliserais des lavable en polaire 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Effectivement, je pense que tout est une question d’organisation ! Ma belle-soeur utilise cette méthode également et elle s’en sort! Avec l’arrivée de leur deuxième bébé, elle a abandonné les couches lavables pour l’aîné et elle ne les utilise que pour le plus petit, sinon ça lui ferait trop de travail!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s