Vie de Biscotte

La Biscotte voyage #1 : Les préparatifs

Voici le premier article d’une petite série pour vous raconter comment nous avons voyagé avec un bébé de 7 semaines, il y a un peu moins d’un an. Je vais essayer de te donner nos petits trucs pour que le voyage se passe comme sur des roulettes si toi aussi tu veux partir loin avec un bout de chou de quelques semaines (ou quelques mois).

 

Comme vous le savez, ma belle-famille habite aux Antilles. L’avantage c’est que nous passons des vacances de rêve tous les ans sous les cocotiers, l’inconvénient c’est qu’il faut compter au minimum 12h de voyage pour s’y rendre et ajouter à cela 5 ou 6h de décalage horaire (en fonction de la saison).

Avant même la naissance de la Biscotte au printemps dernier, nous avions déjà prévu de partir aux Antilles pour la présenter à toute la famille de mon mari assez rapidement. Dès la naissance, il a donc fallu commencer à organiser les choses :

Un passeport pour la Biscotte

La première formalité a été de faire réaliser une pièce d’identité pour la Biscotte. Il faut savoir que si, il y a quelques années, un livret de famille pouvait suffire pour voyager en avion avec un bébé, aujourd’hui il faut obligatoirement une pièce d’identité pour l’enfant (passeport ou carte d’identité).

Nous nous sommes donc adressés aux administrations près de chez nous (mairie et préfecture) pour connaitre les délais. Pour une carte d’identité il fallait compter 2 bons mois à l’époque, contre 25 jours pour un passeport. Mais ces délais sont très variables dans le temps et en fonction de l’administration à qui on s’adresse.

Nous avons donc opté pour un passeport.

Sauf que sur un passeport, il y a une photo ! Naïfs que nous étions, nous pensions qu’un banal photomaton suffirait. Grosse erreur ! En fait les critères sont très stricts : la photo, en plus de dimensions bien précises, doit être :

  • De face (bon ça ok, c’est plutôt facile),
  • Sans sourire (déjà ça se complique, un bébé ça fait un peu ce que ça veut de ce côté-là, surtout à 1 semaine d’existence…),
  • Les yeux ouverts et qui regardent l’objectif (c’est qui qui fait le clown pour attirer l’attention de la Biscotte, à moitié endormie après un trajet en voiture ?),
  • Et enfin, seul le bébé doit apparaitre sur la photo ! (Tout le monde sait bien sûr qu’un bébé d’une semaine ça tient assis bien droit sur son tabouret sans aucune aide…).

Donc une fois ces critères connus, nous avons bien évidement éliminé l’idée du photomaton. Je suis sortie de la maternité un samedi et le lundi suivant nous avons contacté plusieurs photographes. Après plusieurs qui ne faisaient pas de photos d’identité pour les bébés nous avons finalement trouvé notre bonheur.

La photographe qui nous a reçu avait l’habitude de ce genre de photos, visiblement elle était la seule à en faire dans le coin. (Je pense qu’en ville ça doit être plus simple de trouver un photographe pour ce genre de prestation).

Nous avons commencé par enlever les multiples couches de vêtements de la Biscotte pour lui laisser seulement son body et une petite robe. Mon mari l’a ensuite mise en position assise sur un tabouret, avec une main maintenant sa tête droite, en essayant d’être au maximum caché derrière elle et nous avons essayé de lui parler pour la stimuler et attirer son regard vers l’objectif. La photographe a pris plusieurs séries de clichés et nous avons ensuite choisi les deux photos que nous semblaient rassembler au mieux les critères demandés. Ces deux photos ont ensuite été retouchées par la photographe pour effacer un bout du bras et de la main de Mister M. qui dépassaient. Nous sommes donc repartis avec nos deux séries de clichés.

Le lendemain nous avions rendez-vous à la préfecture pour déposer le dossier de demande passeport. Plusieurs documents sont nécessaires pour cette étape (pièces d’identité des parents, justificatif de domicile, livret de famille, acte de naissance du bébé, justificatif de paiement en ligne du timbre fiscal…). Nous avons également choisi, avec la personne en charge du dossier, la photo qui était le plus conforme aux attentes de l’administration.

Après le dépôt du dossier, nous avons reçu un sms pile 3 semaines plus tard, nous demandant de venir retirer le passeport.

passeport-biscotte_filigrane
Comment ça mon bébé d’une semaine à une tête de tueur en série ?

Ça y est on prend nos billets !

Nous avions donc tous les documents nécessaires au voyage et nous avons pris nos billets d’avions dans la foulée. En effet nous ne sommes pas joueurs et nous n’avons pas voulu prendre les billets avant d’avoir le passeport entre les mains. D’autant plus qu’à ce moment-là des grèves étaient prévues dans l’administration donc le délai de 25 jours annoncé était susceptible de se rallonger à tout moment (Finalement nous devions avoir une bonne étoile parce que le délai a même été raccourci).

Heureusement mi-mai c’est un peu la période creuse, entre les vacances de printemps et les congés d’été, donc nous avons pu avoir des billets pas trop chers. Il faut savoir que la plupart des compagnies aériennes ne font pas payer les enfants de moins de 2 ans. Il faut juste s’acquitter de quelques taxes (une trentaine d’euros).

L’avantage de voyager avec un nourrisson c’est que l’on se voit attribuer d’office les places à l’avant de la cabine, donc avec plus de place pour les jambes. Et ça mon mari a adoré !

Nous avions donc un siège chacun avec mon mari et la plupart des compagnies proposent un berceau fixé dans la paroi de séparation devant les sièges pour le bébé. Par sécurité j’avais appelé la compagnie aérienne quelques jours avant le départ pour vérifier que tout était bien prévu.

On boucle les valises

Une fois le passeport bien rangé et les billets d’avion pris, il restait l’étape cruciale de la valise, avec très exactement 10 jours pour la remplir et ne rien oublier.

Pour un vol long-courrier nous avions droit à :

  • En soute : 2 bagages de 23kg maximum pour mon mari et moi et 1 bagage de 10 kg maximum pour la Biscotte.
  • En cabine : 1 bagage cabine et 1 accessoire (sac à main, sacoche ordinateur, sac à langer…) par personne.

Nous sommes partis 3 semaines au total mais nous avions l’avantage d’être logés chez mes beaux-parents : ma belle-mère avait prévu une chambre de bébé, les produits de soin de base ainsi que les couches. Elle avait également acheté une poussette avec nacelle et cosy d’occasion avant notre arrivée et même pensé à louer un tire lait pour moi ! Cela a donc considérablement réduit la quantité d’équipements à prévoir.

Mon mari et moi, nous nous sommes réservés chacun une grosse valise pour nos affaires, pas complètement pleines pour pouvoir ramener quelques bouteilles de Rhum au retour… Nous avions également un sac de sport avec nos chaussures qui est parti en soute. En complément Mister M. avait un sac à dos en bagage cabine avec nos affaires pour le voyage (livres, magazines, un paquet de biscuits, les papiers importants…) et moi mon sac à main.

Si tu as bien suivi il nous restait donc la possibilité d’emporter avec nous, en cabine, deux petites valises et deux accessoires. Comme nous n’avons que deux mains chacun et qu’il fallait aussi penser à la Biscotte dans son porte-bébé, nous avons choisi de ne prendre que les deux valises plus un sac à langer. Le gros avantage c’est qu’ainsi j’avais toutes les affaires de la Biscotte avec nous en cabine, donc pas de stress en cas d’accident de couche ou de reflux.

Voici donc le contenu des bagages de la Biscotte, pour 3 semaines sous les cocotiers :

Petite valise n°1 :

  • Une trousse de toilette avec dans un sachet plastique tous les flacons de liquide. En effet, quand tu voyages avec un bébé, il est autorisé de prendre des petits contenants de produits de soin en cabine, mais il faut les rassembler dans un seul sachet en plastique transparent pour le passage à la douane,
  • Une quinzaine de couches (oui, j’ai préféré être large !),
  • Quelques bavoirs,
  • Quelques langes,
  • Les 2 biberons de la puce pour l’eau ou quand je tirais mon lait,
  • Quelques jouets (essentiellement les 2 ou 3 peluches qu’elle avait le plus souvent avec elle à la maison),
  • Le visiophone, parce que oui même en vacances j’espionne mon bébé 😉 ,
  • Une petite couverture et un nid d’ange pour l’avion.

Petite valise n°2 :

  • Les bodys,
  • Les pyjamas,
  • Les autres vêtements de la Pépette : j’ai adoré préparer une petite garde-robe d’été avec plein de jolies robes,
  • Ses affaires de plage (un petit maillot, deux petites serviettes en microfibre, des lunettes de soleil et un chapeau),
  • Les deux petits matelas ergonomiques sur lesquels elle a dormi jusqu’à ses trois mois. Ce n’était pas indispensable mais comme c’est léger et qu’on avait encore un peu de place, ça nous a permis de lui garder un cadre connu pour les dodos.

Comme nous avions un premier trajet en avion d’1h pour rejoindre Paris, j’avais également prévu un sac à langer car dans ces petits avions, les valises cabines ne rentrent pas dans les coffres à bagages et sont placées en soute. C’est aussi ce sac que j’ai pris pour les changements de couches dans les toilettes du vol transatlantique ou de l’aéroport.

Sac à langer :

  • 2 ou 3 couches,
  • 1 lange pour que la Biscotte ne soit pas directement en contact avec le plan à langer de l’avion ou des toilettes de l’aéroport,
  • 1 paquet de lingettes (écologiques et biodégradables hein !) et 1 paquet de mouchoirs en papier,
  • 1 bavoir
  • 1 petit flacon de gel hydro alcoolique à glisser dans le sachet plastique transparent de la valise n°1 pour passer la douane,
  • 1 bouteille d’eau (là encore c’est l’avantage de voyager avec un bébé),
  • 1 tenue de rechange (body + pyjama).

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, je crois que j’ai largement dépassé les 1500 mots ! Je reviendrai bientôt vous raconter comment s’est déroulé le voyage en lui-même.

 

Et toi, tu as déjà voyagé loin avec un tout petit bébé ? Quels sont tes indispensables à glisser dans la valise de bébé avant le départ ?

 

Publicités

12 commentaires sur “La Biscotte voyage #1 : Les préparatifs

  1. Moi c’est plutôt les longues heures d’avions que j’aurais appréhendé, enfin ça c’est la suite de l’histoire si j’ai bien compris.
    Nous on a fait notre premiers voyage en avion vers 8mois, pour aller voir les papis, mamies, bon 1h30 c’est plus cool. Du coup je l’ai même fait seule avec le bébé pour ses un an.
    Par contre, j’ai fait la photo d’identité moi même du coup, et j’avais tellement peur que ça soit refusé du coup. Mais ça fait de chouette papiers d’identité après, surtout quand tu lis la taille!

    J'aime

  2. Haha merci pour ces conseils!
    Ici aussi, la photo pour la carte d’identité de Poupette m’a semblé absurde (elle avait 4 semaines). Elle a l’air d’un bébé sumo dessus. #commemacopinebiscotte
    Mais bon, la Belgique c’est petit et on voulait aller à la côte d’Opale… Or, après les attentats, pas moyen d’imaginer voyager sans CI.
    Deuxième voyage a 3 mois : la montagne.
    Et puis l’été, l’Espagne et la France.
    On rigole souvent avec mon mari, car depuis que Poupette est là… On rêve d’un monospace! Ca prend de la place ces petits machins-là. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s